La pandémie de Coronavirus est mondiale. Plus de 200 000 personnes sont atteintes du virus qui a déjà fait près de 8000 morts. D’après le journal britannique scientifique Lancet, les femmes risquent plus la contamination que les hommes, en raison de leur profession.

Face à la contamination au Covid-19, hommes et femmes ne présentent pas le même risque d’infection. Les femmes ont plus de risques d’être contaminées au Coronavirus.

Les femmes et la contamination au Coronavirus

La revue médicale spécialisée anglaise The Lancet a publié les résultats d’une étude menée depuis le début de l’épidémie de Coronavirus. D’après leur enquête, les femmes ont plus de risques d’être infectées par le Covid-19 que les hommes. En cause : leur positionnement en première ligne face à l’épidémie.

Les femmes constituent une plus grande proportion de personnel soignant, directement au contact avec les malades (éventuels et avérés). En Chine, « plus de 90 % des soignants de la province du Hubei (la région la plus touchée par le coronavirus en Chine) sont des femmes » précise le journal. Conséquence : elles sont plus nombreuses à avoir été contaminées par le virus Covid-19.

Les femmes et l’infection au Covid-19 en France

En France, les proportions sont d’environ 80 % de femmes dans le personnel soignant en général, et 90% pour le métier d’infirmière et aide-soignante, d’après des chiffres du gouvernement. Il s’agit de métiers qui sont en première ligne pour lutter contre l’épidémie et traiter les malades au quotidien. Elles sont donc beaucoup plus exposées que celles et ceux qui sont chez eux en confinement.

LIRE AUSSI :  Un rapport sexuel peut-il provoquer une infection urinaire?

La pénurie de masques et d’équipements adaptés pour éviter la contamination disponibles pour les soignant(e)s renforce par ailleurs ce risque d’infection accru pour les femmes (et les hommes) travaillant dans le milieu médical.

Le taux de mortalité du Coronavirus

Une fois infectés en revanche, le taux de mortalité du Coronavirus est plus élevé chez les hommes d’après les premiers résultats du centre de recherche chinois. Il est de 2,8% chez l’homme et de 1,7% pour les femmes.

D’après la directrice des Instituts Américains de la Santé, les femmes ont en réalité des défenses immunitaires plus fortes. Dans le cadre du Covid-19, c’est un avantage. L’origine de ce système immunitaire plus performant pourrait être hormonale et liée à la proportion d’œstrogène.

Pour tous, les recommandations sont quoiqu’il en soit les mêmes : éviter tout contact et rester confinés autant que possible, et respecter les gestes anti-contamination au Coronavirus.

A lire aussi : Covid-19 : les fumeurs sont-ils plus fragiles?

Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !


Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !