Les fumeurs sont-ils plus fragiles? au Covid-19 ? OUI . Selon le secrétaire général de l’Alliance contre le tabac, le risque pour les fumeurs de développer une forme sévère du Covid-19 serait augmenté de 50%.

Cri d’alarme. Le secrétaire général de l’Alliance contre le tabac, le PBertrand Dautzenberg, a étudié les chiffres récemment publiés par le New England Journal of Medicine, établis à partir de données chinoises et en a dégagé des inquiétudes mesurées quant aux méfaits du covid-19 sur les fumeurs.

Les fumeurs ont un risque plus accru ?


« Il n’y a pas de certitude sur le risque accru pour les fumeurs de contracter le virus, faute de données en la matière, même si c’est ultraprobable », a-t-il déclaré. « On le saura peut-être dans un an« , ajoute-t-il avant de nuancer le cas des fumeurs qui contracteraient le virus. Ceux-ci deviendraient alors des personnes plus fragiles et plus réceptives à une forme plus grave du virus covid-19. En revanche, une fois contracté, le risque pour eux de développer une forme sévère est augmenté de 50%, et même de 130% pour la forme très sévère, soit quasi mortelle.

La forme sévère du Covid-19 se développerait chez 14% des non-fumeurs et 21% des fumeurs atteints

La forme sévère du Covid-19 se développerait chez 14% des non-fumeurs et 21% des fumeurs atteints. Pour les passages en réanimation ou décès, les chiffres sont de 12% et 5%, soit 2,5 fois plus. On n’est pas sûrs à 100%, mais il est très pertinent qu’il y ait un lien de causalité.

Même si les bureaux de tabac restent ouverts en cette période de confinement, ne serait-il pas le moment d’arrêter ? Pour vous y aider, rendez-vous sur le site de Tabac Info Service. 

LIRE AUSSI :  Les 7 vraies raisons pour lesquelles le vinaigre de cidre de pomme est efficace pour perdre du poids

A lire aussi : Test de dépistage au coronavirus Covid-19 : pourquoi où et comment ?

Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !


Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !