Médine a décidé de porter plainte contre la députée LREM Aurore Bergé pour ses propos et ses accusations contre le rappeur

En effet, Médine a décidé de prendre les choses au sérieux et de porter plainte contre Aurore Bergé. Cette dernière aurait tenu des propos diffamatoires en attestant que le rappeur « islamiste » a lancé « un appel au meurtre ». Tout cela s’est déroulé sur le plateau de télévision de LCI le 18 février alors que le sujet tournait autour de l’islamo-gauchisme à l’université. C’est ainsi que la jeune femme n’a pas hésité à donner pour exemple le rappeur Médine.

Elle a donc déclaré que : « le rappeur islamiste Médine, vous savez celui qui disait qu’il fallait tuer les laïcards par exemple dans notre pays (…) celui qui appelle au meurtre ». Autrement dit, elle détourne les propos du rappeur en donnant sa version des faits. Néanmoins, il faut souligner qu’elle abordait le sujet de l’intervention de Médine dans une conférence organisée par l’ENS. Mais pas seulement, la députée parlait également du morceau « Don’t Laik » de ce dernier.

Toutefois, dans la chanson nous retrouvons les paroles suivantes : « crucifions les laïcards comme à Golgotha ». Puis, le rappeur a commenté en disant que : « Le morceau est une succession d’absurdités, d’oxymores. Cela correspond à un type d’écriture qui exacerbe les choses. La finalité étant d’exorciser la laïcité et lui redonner ses lettres de noblesse ».

LIRE AUSSI :  Priyanka Chopra et Nick Jonas partagent les images de Karwa Chauth
Médine

Médine, sa réaction aux paroles de la députée

En fait, le rappeur explique que depuis un certain temps ; il y a un acharnement contre les musiciens de « culture musulmane ». C’est à cause de cela qu’il a affirmé que ; « Le fait notamment d’être musulman, avec une barbe et issu de l’immigration. Cela fait de moi une sorte d’épouvantail que certains politiques, en manque de buzz et ayant besoin de visibilité, utilisent régulièrement pour relancer le débat sur la présence musulmane en France ».

C’est pourquoi, Médine réclame à présent des excuses publiques mais également ; « Je lui demande de prouver que j’ai vraiment fait des appels au meurtre ; que j’ai été dans quelque chose d’ambigu concernant cette idéologie mortifère. Ce qui est impossible».

Pour conclure, le jeune artiste a publié sur son compte Twitter sa plainte contre la députée pour prouver qu’il prend vraiment les choses au sérieux !

Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !


Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !