C’est une histoire incroyable mais vraie! Amener un enfant au monde est difficile. Neuf mois de souffrance et d’anxiété, de régimes restrictifs et de douleurs aux pieds peuvent être épuisants, et pour le rendre encore plus stressant, aucune grossesse ne ressemble à une autre. Et pour une mère porteuse, le voyage peut devenir encore plus compliqué.


Ainsi, lorsque Jessica Allen s’est portée volontaire pour être la mère porteuse d’un couple chinois, elle a pris beaucoup de temps pour se préparer à l’exploit physique et émotionnel. Cependant, aucune planification n’aurait pu la préparer au cauchemar auquel elle était obligée de faire face.

La jeune californienne Jessica Allen était fière de deux enfants. Elle avait vécu deux grossesses, elle connaissait donc tous les détails de la mise au monde des enfants. Et si cela signifiait aider une autre famille, Jessica porterait à nouveau un enfant avec plaisir.

A la recherche d’une mère porteuse

Jessica s’est inscrite pour devenir une mère porteuse, le tout dans l’espoir d’aider une famille dans le besoin tout en gagnant quelques dollars. Elle pensait avoir trouvé le couple parfait, qui était tout simplement désespéré, et voulait un enfant a eux, génétiquement parlant.

Le couple était originaire de Chine, mais comme faire recours à une mère porteuse n’est pas encore légal dans leur pays, ils sont venus aux États-Unis pour trouver leur mère porteuse. En 2016, Jessica a accepté  de porter leur enfant. Avec l’aide d’Omega Family Global, basée à San Diego. En avril 2016, Jessica a subit une fécondation in vitro.

LIRE AUSSI :  Ben et Eliza : Trois enfants et deux grossesses en 11 mois !

Le début d’une grossesse… Et d’un problème

 Jessica a pris des œstrogènes et des progestatifs selon les instructions du médecin pour augmenter les chances de la grossesse. Bonne nouvelle, L’embryon a pris, et tout semblait bien se passer au bonheur du couple chinois… jusqu’à la sixième semaine.

Jessica a appris qu’elle portait des jumeaux. Des milliers de questions se sont posés ! le couple allait-il accepter les jumeaux, étaient-ils des vrais ou de faux jumeaux… Le médecin a expliqué que cela pouvait arriver. L’embryon s’est divisé en deux donnait ainsi vie à de vrais jumeaux. Alors que Jessica recevait à l’origine 30000 dollars plus les dépenses pour porter la progéniture du couple chinois, après avoir découvert qu’elle hébergeait des jumeaux, elle a reçu 5000 dollars supplémentaires par mois.

Par la suite, tout  allait bien avec les bébés. Le 12 décembre 2016, 38 semaines après le début de sa grossesse, Jessica a donné naissance à deux bébés en bonne santé par césarienne. Immédiatement après la naissance, les médecins se sont précipités avec les bébés, Jessica ne devait même pas les voire à la naissance.

Une naissance suspecte

Selon Jessica, elle a signé un accord avec les parents, qui lui permettraient  de passer une heure après la naissance avec les enfants. Elle leur donnerait le sein et les verrait avant de les remettre  à leurs vrais parents. Donc le fait qu’ils lui aient été immédiatement enlevés était suspect.

Plus tard dans la nuit, on a montré à Jessica une photo des nouveau-nés, qui, selon les médecins, étaient des jumeaux identiques. Quand Jessica a regardé de près la photo, elle a remarqué le contraire.

LIRE AUSSI :  Kathty et Bradon :Un couple marié ouvre un cadeau de mariage neuf ans après

À moins que la définition du mot «identique» ne soit récemment changée, Jessica savait que ces petits n’étaient pas des jumeaux identiques. «L’un des deux bébés, était beaucoup plus clair que l’autre. Ce dernier semblait être chinois, l’autre était plutôt métisse », a déclaré Jessica. »Il était très clair qu’ils n’étaient pas identiques … mais je n’ai pas posé de questions », a-t-elle poursuivi

Le couple a été rattrapé par ce qui semblait être une évidence

Quelques semaines après la naissance, Jessica a reçu un texte la maman chinoise, avec des photos des nouveau-nés.  La différence physique devenait de plus en plus évidente et Jessica l’a remarqua. La mère porteuse avait demandé si elle avait remarqué «que les jumeaux étaient très différents».

Jessica n’était pas sereine et elle a insisté pour que les deux jumeaux passe un teste ADN. Les bébés ont subi un test ADN, et il s’est avéré qu’ils étaient à 100%  sans lien de parenté. L’un des bébés appartenait à Jessica et à son mari. Tandis que l’autre portait bien l’ADN de ses parents asiatiques. Mais comment cela a-t-il été possible?

Comment cela s’est-il passé ?

Jessica et son mari ont suivi les ordres du médecin, ils devaient ne pas avoir de relations sexuelles jusqu’à ce qu’elle soit enceinte. Et le couple avait bien respecté cette consigne. Cependant, cela s’est produit, lorsqu’une femme continue d’ovuler après être tombée enceinte. Naturellement, Jessica n’avait aucune idée que ce serait un problème, car le phénomène n’affecte qu’environ 0,3% des femmes.

Dorénavant, Jessica et son mari voulait à tout prix récupérer leur propre enfant. «Mon mari et moi étions en train de paniquer. Nous n’avions aucune idée de comment cela s’était passé et nous n’avions aucune idée de comment nous allions nous préparer pour récupérer et élever notre enfant.

Le couple chinois était hostile à cette idée, mais Jessica n’était pas en colère contre le couple chinois, car Jessica pensait qu’elle avait peut-être été manipulée. «Ce n’est pas sa faute… L’agence lui a mis en tête que j’allais essayer de la poursuivre en justice. Je n’ai jamais dit ces mots », a-t-elle expliqué.

LIRE AUSSI :  Ces Stars qui rendent hommage à leurs enfants à travers des tatouages

Récupérer mon enfant

Le couple chinois, refusait de se séparer de cet enfant qui n’était pas le leur. « Nous avons essayé de l’avoir à plusieurs reprises, mais le couple ne voulait pas signer la procuration. Et sans ce papier, on ne pouvait pas le prendre », a révélé Jessica. Mais en février 2017, Jessica et Wardell ont finalement pu récupérer, le jeune Malachi.

L’épreuve avait impliqué des batailles horribles avec des avocats pour le certificat de naissance et la carte de sécurité sociale de Malachi. Bien qu’elle et son mari aient eu le cœur brisé que Malachie ait dû passer ses 10 premiers mois entre les mains d’étranger,  Jessica a raconté que le fait de le récupérer  soulageait une partie de cette douleur et de cette culpabilité.

A lire aussi : Un maman qui vient d’accoucher découvre une anomalie sur la poitrine…

Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !


Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !