in

Pourquoi Charlotte Gainsbourg avait-elle envisagé de vivre dans la maison de son père par le passé ?

Pourquoi Charlotte Gainsbourg avait-elle envisagé de vivre dans la maison de son père par le passé ?

Ce Mercredi 02 Mars, Charlotte Gainsbourg a accordé une interview aux Inrockuptibles. En effet, durant l’interview, la chanteuse avait abordé le sujet de la maison de son père. Celle-ci a tout récemment été transformé en musée. Par la suite de la conversation, celle-ci avait mentionné qu’elle avait failli y vivre lorsqu’elle rencontrait des soucis financiers.

Pourquoi Charlotte Gainsbourg avait-elle envisagé de vivre dans la maison de son père par  le passé ?

Charlotte Gainsbourg est très attachée à la maison de son père. En effet, à l’heure actuelle, la maison de Serge Gainsbourg est toujours vide. Ce dernier est décédé en Mars 1991, et depuis, la chanteuse a hérité de tous ses biens. Qui plus est, elle a passé bon nombre d’années à déterminer ce qu’elle voulait faire de la maison. Elle a naturellement pensé à vendre cette dernière mais cela n’a pas aboutit.

D’ailleurs, elle confie à ce sujet : « La maison m’appartient mais elle ne m’appartiendra jamais puisque c’est chez lui. J’en ai rien fait. C’est très poussiéreux aujourd’hui, parce que 26 ans, bientôt 27, sont passés, mais c’est comme si il allait débarquer. Des choses ont éclaté, les conserves je ne pensais pas que ça ne se gardait pas. Ça explose. Mais voilà, c’était important pour moi. » La chanteuse tenait à ne rien changer dans la maison, comme si elle attendait le retour de son défunt père.

C’est donc après mûre réflexion qu’elle a pris la décision d’en faire un musée ouvert au grand public. Tout au long de l’interview, elle revient d’ailleurs sur ce point, en expliquant qu’elle a failli s’y installer à cause de soucis financiers.

LIRE AUSSI :  Ophélie Winter est en deuil et complètement bouleversée

Charlotte Gainsbourg revient sur son passé

Tout d’abord, Charlotte Gainsbourg commence par souligner que cette maison représente un véritable refuge pour elle.

« J’y passais quelques heures si je n’allais pas bien. Je m’y réfugiais. C’est un endroit très chargé. C’est impossible d’y aller à la légère. En fait, peu avant la mort de mon père, je m’apprêtais à y vivre à nouveau. J’avais 18 ans, je n’allais vraiment pas bien et mon père m’a proposé de me réinstaller avec lui. Et puis, il est mort. » explique t-elle.

D’ailleurs, après de longues années, l’actrice sait enfin ce qu’elle veut faire de la maison. Il s’agit d’un musée qui sera ouvert au grand public, pour commémorer le souvenir de son père.

« Le musée de mon père naît de l’envie de partager quelque chose que j’ai gardé très égoïstement pour moi. Ça faisait trente ans que j’y songeais et ça m’arrangeait sans doute de ne pas y arriver. À un moment donné, où j’ai eu des difficultés d’argent, j’y ai pensé : tout repeindre en blanc, tout arracher et m’y installer avec Yvan et les enfants. Mais ça a été impossible ! J’avais peur de le regretter toute ma vie, que ce soit lourd pour ma famille. »

Amandine Charle

Rédactrice web indépendante et contributrice pour la magazine Salon féminin
Contact : amandine.charles@salonfeminin.fr