in

Paul Pogba : Dans ses bras, il tient son fils et répond aux injures

Le 19 août 2019, lors du match entre Manchester United et Wolverhampton, Paul Pogba a manqué un penalty et se fait cibler sur les réseaux sociaux. Confronté à un flot d’injures racistes, le footballeur français est resté passif. Jusqu’à ce dimanche 25 août 2018.


Passant de l’amour à la haine. Auparavant adoré par les fans anglais, le 19 août 2019, le statut du joueur préféré a changé. Cette journée-là, Paul Pogba a raté un penalty important lors du match contre Wolverhampton. Son équipe avait la possibilité de gagner, mais malheureusement, il l’a raté.


A la suite de ce manquement, Paul Pogba a été la victime de plusieurs injures racistes sur les réseaux sociaux. Le joueur français avait préféré garder son calme face à sa comparaison avec un singe, alors que les leaders de Manchester United exprimaient leur répugnance. Dans une déclaration, le club de Manchester United avait condamné vigoureusement ces injures. De plus, il a réitéré sa « tolérance zéro à l’égard de toute forme de racisme ou de discrimination » en promettant de faire le maximum pour que les responsables de ces injures puissent être identifiés.

Pour une première, il y a pratiquement une semaine, Paul Pogba a réagi. Le jeune champion du monde a choisi de s’exprimer à travers les réseaux sociaux. « Mes aïeux et mes parents se sont battus pour que ma génération soit libre aujourd’hui, pour bosser, prendre l’autobus, jouer au football. Les injures racistes constituent l’ignorance et ne font que me rendre plus fort et me motivent à me battre pour la prochaine génération « , a-t-il d’abord publié.

LIRE AUSSI :  Jérémy Frérot a fait des confidences à propos de sa petite famille !


Ces propos sont suivis d’une photo de lui tenant son fils dans ses bras, face aux portraits de son père, disparu en mai 2017 des suites d’une longue maladie, et de Martin Luther King. Ce cliché serait pris depuis quelque temps car son petit garçon né en janvier dernier au gabarit d’un nouveau-né, n’est pas un bébé de sept mois. Ce petit garçon, au prénom encore inconnu, symbolise l’amour de Paul Pogba envers la bolivienne Maria Salaues. Les rumeurs courent qu’ils se seraient mariés en secret.

Peu de temps après ce premier message, qui a très vite rassemblé plus d’un million de likes, Paul Pogba a de nouveau publié d’autres messages via ses story Instagram.  » Il m’a fallu plusieurs jours pour commenter les actes racistes dont j’ai été victime. En tenant mon fils face aux héros sur mon mur, le passé et l’avenir se mêlent. En voyant les accomplissements extraordinaires qui ont été faits dans le passé en faveur de l’égalité et de la liberté, je souhaite que la génération de mon fils soit encore plus engagée sur la voie de la paix raciale.

https://www.instagram.com/p/B1lbj5uFKaj/?utm_source=ig_web_copy_link

Je prie pour que mon enfant ne grandi dans un monde où c’est « nous » contre « eux », mais bien dans un monde où chacun peut dire ce qu’il pense et être lui-même sans confrontation », a-t-il écrit. En guise de conclusion, Paul Pogba a remercié tous ceux qui lui ont apporté leur soutien dans cet événement.

Amandine Charle

Rédactrice web indépendante et contributrice pour la magazine Salon féminin
Contact : amandine.charles@salonfeminin.fr