in

Nez bouché : une automédication, est-elle envisageable ?

nez-bouché-une-automédication-est-elle-envisageable

On entend souvent, des personnes qui se plaignent des congestions nasales, entre autre, le nez bouché. Et elles ont raison, car ça rend leurs nuits de sommeil cauchemardesques. Le nez étant bouché, il révèle de l’impossible de respirer, d’autant plus qu’il pique et brûle. Et malgré son apparence anodine, mais la congestion nasale peut être signe de maladie grave. De ce fait, il est primordial d’en connaitre les causes afin d’y remédier convenablement.   

nez bouché nez bouché

Des symptômes alarmants qui éveillent des soupçons !

Le nez bouché, peut être un symptôme résultant de diverses maladies, tel que le rhume. Cependant, cette obstruction nasale n’est rien d’autre qu’une inflammation détectée au niveau de la muqueuse nasale. Ainsi, vos tuyaux d’évacuations se rétrécissent en empêchant l’écoulement correct du mucus. De ce fait, ce trouble se voit accompagné de d’autres signaux comme les maux de tête. Jusqu’à maintenant rien d’inquiétant, mais arrivant aux troubles respiratoires et aux pathologies des oreilles, on commence à prendre le problème très au sérieux.

Et qu’en est-il des conséquences ?

Cette congestion est la source voire le fondement de certaines pathologies, à savoir :

  • Troubles respiratoire induisant à une inspiration de la bouche, fortement déconseillée.
  • La détérioration de la qualité de sommeil, en provoquant des apnées de sommeil et des ronflements.
  • Troubles de concentrations causés par les maux de tête.
  • Infection de l’oreille « otite », résultante d’une accumulation de sécrétions pénétrantes.

Pour ce qui est des causes, elles sont multiples on en citera :

  • La rhino-pharyngite : une inflammation de la cavité nasale qui provoque la dilatation des vaisseaux induisant à un gonflement de la muqueuse. Ainsi le nez se bouche.
  • Une malformation des cloisons nasales qui se résume à la déviation de ces dernières.
  • La sinusite : une inflammation des muqueuses, qui induit à des écoulements coincés au niveau de sinus.
  • Certaines allergies peuvent en être la raison, tel que : l’allergie à la poussière, au pollen,…etc.
  • Présence de cancer comme le cancer ethmoïde ou le cancer des sinus.

Existe-t-il des remèdes miracles ?

Disons plutôt des astuces de grands-mères, basées sur des méthodes purement naturelles, à savoir :

Le poivre noir : il est possible de déboucher son nez, en reniflant quelques grains de poivre noir. Cela provoquera des éternuements continuels, ce qui va débloquer les fosses nasales.

poivre-noir

Jus de citron : mettez en quelques gouttes dans votre nez, et le problème sera régler. Il pourra même vous débarrasser d’un éventuel rhume par sa richesse en vitamine C.

jus-de-citron

L’ail : connu pour son gout et odorat bien prononcés, il va faciliter l’écoulement du mucus.

l-ail

L’huile de moutarde : elle va fluidifier le mucus et faciliter son évacuation.

huile-de-moutarde

L’eau salée : avec sa fonction antibactérienne, elle va soulager votre irritation en à rien de temps.

eau-salee

 Inhaler de la vapeur ajoutez-y une plante aromatique, cela va atténuer la pression que vous avez dans le sinus, ce qui va décongestionner votre nez.

plante-aromatique
Essential oil, mortar with fresh herbs and bath salt on wooden background

Jus de tomate : calmez votre mal, en buvant chaque jour du jus de tomate ajoutez-y un peu de citron et une gousse d’ail.

jus-de-tomate

L’oignon : pelez le puis inhalez pendant 5 minutes, ainsi votre nez sera désencombrai facilement.

l-oignon

Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !


Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !

Assim

Rédactrice web SEO dans le domaine de la santé et la beauté
Vous pouvez me joindre par email : sahimaram@hotmail.com