in

Lola Dubini révèle d’étranges confidences quant à son physique

Lola Dubini révèle d'étranges confidences quant à son physique

Lola Dubini a tout récemment accordé une interview pour Purepeople. En effet, la chanteuse avait mentionné un détail très particulier quant à son physique. Selon elle, cette particularité surprend très souvent les professionnels capillaires lorsqu’ils la coiffent. Et elle en confie d’ailleurs la raison…

Lola Dubini révèle d'étranges confidences quant à son physique

A seulement 28 ans, Lola Dubini est déjà connue du grand public. En effet, la chanteuse n’a aucun mal à assumer son physique, ainsi que ses nombreux complexes. D’ailleurs, elle a même écrit une chanson où elle en parle sans complexe.

« J’ai la gueule de travers, j’ai le menton tout écorché. Un sac de cernes, pas de paupières, j’ai le front vraiment abîmé. Les yeux un peu globuleux. J’ai pas de cheveux, une grande arrivée d’air. Je sais que je ne fais pas d’envieux. Je me sens gros comme Jupiter. […] J’ai une jambe courte, la boiteuse. J’ai les sourcils trop écartés. J’ai des taches de naissance douteuse ouais. J’ai le corps plein de grains de beauté, un cookie. Je fais le point de milles danseuses. J’ai bien compté, j’ai trois bourrelets ouais. Mais mate-moi bien dans le fond des yeux. Tu crois vraiment que je suis pas touchée. » écrivait-elle.

Lola Dubini a des boules à l’arrière du crâne

En plus de cela, la célèbre youtubeuse en a également parlé durant un passage sur TF1.

« Je ne suis pas grosse parce que je mange beaucoup de burgers. Il faut arrêter cette vision nulle. J’ai un patrimoine génétique qui est présent, j’ai des problèmes hormonaux qui sont présents. Et j’espère arriver avec cette émission à faire changer le regard des gens sur les formes. » a t-elle déclaré.

LIRE AUSSI :  Stromae s'est tout récemment confié sur son rôle de père

Elle explique également qu’elle a des boules à l’arrière du crâne, qui surprennent très souvent les coiffeurs.

« Ce sont des réseaux de kératine qui pètent et ça me crée des boules de kératine. C’est parce que j’avais des dreads à l’époque. J’ai un peu honte de dire que j’avais des rajouts de dreads, mais leur poids faisait que ça tirait sur mon crâne. Donc oui, j’ai des boules à l’arrière de la tête. Ce sont mes petites cornes du diable mais à l’inverse. Et du coup, quand les gens me coiffent sur les tournages, ils me font ‘Ha !’. Mais c’est normal, ça ne me fait pas mal. »

Des complexes qu’elle assume sans grand effort.

Shahrazed

Rédactrice web polyvalente depuis quelques années
Tel : 0552 39 54 17
E-mail : sha.toubaline@gmail.com