in

Laetitia : l’actrice s’assume fièrement, même nue

Il y a quelques jours, l’actrice Laetitia Casta a fait la couverture du célèbre magazine Elle en tenue d’Ève. En publiant en juillet dernier son magazine hebdomadaire avec une telle couverture, ELLE a suscité de vives polémiques.

Nul besoin de se demander quelles étaient les raisons de cet état de chose. Le fait que l’actrice y apparaisse au naturel  et de manière sublime y a grandement contribué.

Face à toute cette effervescence, la star n’a pas tardé à répondre dès qu’elle en a eu l’occasion. Elle a affirmé qu’elle ne ressentait aucun besoin de se cacher de sa nudité, d’autant plus que l’on arrive au monde nu. Elle a ajouté qu’elle préférait de loin cette idée apparaître en tenue d’Ève d’autant plus que la nudité à l’heure actuelle est considérée comme une hymne à la rébellion.

Une femme forte mais aussi très altruiste ?

La force de caractère dont dispose Laetitia Casta, elle en fait preuve non seulement en posant nue pur un magazine mais aussi à travers la gestion de sa famille. Dans une interview qui lui a été  accordée, l’épouse de Louis Garrel a avoué être une mère très altruiste.

Elle recherche avant tout le bonheur de sa progéniture. Elle ajoute qu’elle les aime pour ce qu’ils sont et pas parce qu’ils lui appartiennent. Elle a aussi ajouté qu’elle leur était de bons conseils pour les aider à prendre leur envol et à être plus sûrs d’eux.

Depuis qu’elle a dit oui à celui qu’elle appelle fièrement son époux, Laetitia a l’air plutôt ravie. Malgré le fait qu’il s’agisse d’une famille recomposée, la star n’a pas l’air de prendre cela en compte. Si Louis Garrel est père d’une fille qu’il a adopté, Laetitia elle est mère biologique de ses trois enfants. Elle a terminé en avouant qu’elle a toujours eu peur du mariage se disant qu’il fallait le remettre à plus tard.

LIRE AUSSI :  Scarlett Johansson fait part de ces remarques qui l'ont agacé durant sa grossesse

Laetitia hallyday : l’actrice s’assume fièrement, même nue

Finalement, elle ne partage plus du tout cet avis et déclare en finissant son interview qu’il fallait être sot pour ne pas changer d’avis.

Jeremy Schellino

Traducteur et rédacteur parlant au total 6 langues vivantes, détenteur d’un Bac + 5 en langues et de plusieurs expériences professionnelles dans le même domaine.