in

Faustine Nogherotto : on dévoile les circonstances de son décès

Faustine Nogheretto : on dévoile les raisons de son décès

Il y a quelques jours, on apprenait la mort de Faustine Nogherotto. L’ancienne candidate de la Star Academy 6 souffrait de deux pathologies très rares. Ce n’est qu’hier, que les véritables circonstances de son décès, ont été annoncé au public.

La nouvelle en a touché plus d’un. C’est un 29 Février que Faustine Nogherotto a rendu l’âme à l’âge de 31 ans. Après son apparition dans l’émission de chant, cette dernière s’était tenue à l’écart de l’arène médiatique. En effet, elle est réapparue dans l’émission N’oubliez pas les paroles, présentée par Nagui.

La chanteuse faisait de son mieux pour sensibiliser ceux qui l’écoutaient chanter aux maladies dont elle souffrait. Qui plus est, Faustine luttait contre deux pathologies assez rares, et souvent très mal prises en charge. La première étant l’encéphalomyélite myalgique, et la deuxième étant le syndrome de Gougerot-Sjögren.

Faustine Nogherotto, un suicide assisté

Au fil de sa carrière, la chanteuse a tenté tant bien que mal d’éveiller les consciences quant au mal qui la rongeait. En particulier lorsqu’il s’agissait des difficultés auxquelles elle faisait face dans la vie de tous les jours. C’est donc après 10 longues années de combat, physique et morale que la jeune chanteuse a fait appel au suicide assisté en Belgique.

Chantal Somm, la fondatrice de Millions Missing France a révélé :

« Son dossier de demande de suicide assisté était monté depuis deux ans et c’est l’aggravation de son état de ces derniers mois qui a permis son acceptation dans ce programme d’aide. »

Cette association permet d’apporter le soutien nécessaire aux malades. En plus de cela, elle se bat du mieux qu’elle peut pour que cette maladie soit reconnue, et traitée convenablement en France.

LIRE AUSSI :  Laurent Maistret se confie sur la maladie de sa mère

D’ailleurs, Faustine n’est pas la première à avoir recours au suicide assisté. Le suicide assisté est très différent de l’euthanasie. La différence est que c’est la personne concernée qui déclenche sa propre mort, et non quelqu’un d’autre.

Toujours selon Chantal Somm, elle souligne :

« Un malade dans un état sévère est confiné chez lui et il ne sort que pour les rendez-vous médicaux. Chaque sortie va le mettre en « crash » total pendant plusieurs jours, il va être alité dans le noir et le silence complet car la moindre stimulation est comme une explosion dans le cerveau. »

Au final, l’animateur Nagui, et tant d’autres, lui ont rendu plusieurs hommages bouleversant. Qui plus est, Nagui s’est particulièrement engagé, et a tenu à récolter des fonds pour la recherche contre ses maladies. On lira sur son Twitter : « Toutes mes tendres pensées à la famille de Faustine et à ses proches, de tout cœur avec vous. »

Shahrazed

Rédactrice web polyvalente depuis quelques années
Tel : 0552 39 54 17
E-mail : sha.toubaline@gmail.com