in

Clarisse Crémer : Vendée Globe, nouveau record féminin !

Clarisse Crémer, détentrice du nouveau record féminin, Vendée Globe 2020 - 2021

Clarisse Crémer est la première femme à terminer cette édition de Vendée Globe 2021/2021.

Ce mercredi après-midi, Clarisse Crémer arrive aux Sables-d’Olonne en 12e position. A bord de son « Banque Populaire X », elle franchit la ligne d’arrivée après 87 jours 2 Heures 24 minutes et 25 secondes en mer.

C’est un record pour la jeune femme. Elle détrône Ellen Mac Arthur qui avait passé 90 jours de course sur un Vendée Globe. Clarisse est donc la toute première figure féminine à passer en dessous de la barre des 90 jours. 

D’ailleurs, sur le Twitter de l’organisation du Vendée Globe, il est écrit : « Elle a bouclé son tour du monde en 87 jours, 2 heures, 24 minutes, 25 secondes de navigation en parcourant 27 687,07 milles. Félicitations Clarisse ! »

Une aventure inoubliable pour Clarisse Crémer

Le parcours en mer de Clarisse est de 24 365.74 milles à une vitesse moyenne de 11.66 nœuds pour ce qui est du parcours théorique. Pour le parcours réel sur l’eau, il est de 27 697.07 milles avec une moyenne de 13.25 nœuds.

Selon elle, les dernières 24 heures ont été très pénibles, faute de mauvais temps et de météo malencontreuse. Elle avait annoncé mardi matin : « C’est un petit peu particulier, je prends cher depuis 24 heures en termes de météo […] j’avais presque 40 nœuds et pas mal de mer. »

LIRE AUSSI :  Jean-Michel Blanquer : sa séance de sport fait ravage !

Ces perturbations météorologiques l’obligent à ralentir pour pouvoir arriver en un seul morceau, elle écrit sur sa page Facebook : « Je suis super, super excitée à l’idée d’arriver, c’est un peu bizarre de devoir ralentir comme cela pour passer la ligne d’arrivée d’une course, mais ça fait partie du jeu. […] Il faut arriver sans tout casser. »

Elle ajoute par la suite : « Je n’avais encore jamais fait ça sur une course, mais je suis en train de ralentir, pour essayer d’arriver demain après-midi. Je fais des routages pour essayer d’arriver à une heure donnée et suivre une vitesse, c’est un nouvel exercice. C’est plus agréable de pouvoir foncer vers la ligne en se disant que plus on va vite et plus vite on aura fini, là c’est un peu différent. »

« Je passais plus de temps sur l’eau que sur les bancs de l’école. »

Chez la jeune femme, c’est une passion qu’elle découvre peu à peu au fil des années. Née le 30 décembre 1989, et vivant en Bretagne, la voile n’est qu’un « passe-temps de parisienne en vacances » au début.

Par la suite, elle intègre l’une des écoles de commerce de France les plus prestigieuses. C’est là que débuteront les sorties en mer, principalement en régate, elle confie : « Entre les courses et les convoyages, je passais plus de temps sur l’eau que sur les bancs de l’école. »

Au final, même si le record féminin qu’a détenu Ellen MacArthur pendant vingt ans, il a suffit que Clarisse soit à bord de son monocoque pour lui arracher ce record. Elle est donc 12e au classement général, avec une différence de 7 jours entre elle et Charlie Dalin, le premier à franchir la ligne d’arrivée, et Yannick Bestaven le vainqueur.

Shahrazed

Rédactrice web polyvalente depuis quelques années
Tel : 0552 39 54 17
E-mail : sha.toubaline@gmail.com