in

Audrey Pulvar en larmes : « En tant que fille d’un pédocriminel »

Audrey Pulvar Cover Audrey Pulvar

Audrey Pulvar parle de l’affaire de son père en le traitant de pédocriminel en direct dans une interview sur les ondes de France Inter.


Audrey Pulvar
parle de l’affaire de son père en le traitant de pédocriminel en direct dans une interview sur les ondes de France Inter.

En effet, Audrey Pulvar avoue que son père était un pédocriminel. Tout d’abord, il est important d’évoquer le fait que c’est les cousines de la journaliste qui ont accusé Marc Pulvar de pédophilie. Il faut souligner que ce dernier est décédé en 2008 mais c’est à présent que les victimes ont décidé de sortir de leur silence. « Si je me suis tue depuis huit jours, c’est parce que je trouvais important qu’elles puissent s’exprimer ». C’est de cette manière qu’Audrey a débuté son témoignage lors d’une entrevue avec France Inter.

Audrey Pulvar

Selon BFMTV, c’est en février dernier que trois des cousines de l’adjointe à la mairie de Paris ont parlé. L’ancienne figure du syndicalisme martiniquais est accusé d’être un pédocriminel. Etant donné que le personnage avait une image héroïque, les victimes ont décidé de mettre fin à cela en apportant leurs témoignages. « A l’âge de 7 et 10 ans, nos routes ont croisé celle d’un homme. On l’encense aujourd’hui encore en Martinique, parce qu’il a été un militant, syndicaliste, défenseur des opprimés… Marc Pulvar, alias Loulou pour les intimes, était un prédateur sexuel ». En fait, c’est dans une tribune parue ce mois que Karine Mousseau et ses cousines Barbara Glissant et Valérie Fallourd ont témoigné.

Cependant, Audrey Pulvar explique que c’est son nom qui a été mis en exergue ; « Je suis là comme fille d’un pédocriminel. Quand vous êtes la fille d’un monstre, vous vous demandez si vous n’êtes pas un monstre vous-même (…) C’est un processus presque automatique ».

Audrey Pulvar émue, apporte son soutien aux victimes

 Effectivement, bien que l’affaire soit douloureuse pour l’ex-journaliste, elle n’a pas hésité à apporter son témoignage. Il est indéniable que la candidate à la présidence de la région Ile-de-France a soutenu les victimes en affirmant que les accusations ne sont pas « une manœuvre politique ». Mais bien au contraire, elle a expliqué que : « il s’est passé des choses qui n’étaient pas normales ». D’ailleurs il ne faut pas oublier qu’elle a précisé qu’étant jeune ; pendant une dispute avec l’une de ses cousines, elle a entendu des propos choquants. Selon une de ses cousines, son père avait « mis sa main dans sa culotte ». Audrey rapporte que rien qu’en entendant ces mots, elle est restée traumatisée.

Alors que cette affaire a soulevé plusieurs points, les internautes se sont également posé plusieurs questions. Certains ont soutenu le témoignage d’Audrey en la félicitant. Néanmoins, d’autres personnes y ont vu une technique pour gagner des voix supplémentaires.

https://twitter.com/OracleVeritable/status/1361208656533090304

Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !


Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !

HIND MEHDID

Passionnée depuis toujours par la rédaction, mon univers n'est autre que celui des mots qui s'entrechoquent.
TEL : 0556071515
hind.mehdid@gmail.com