in

Arabie Saoudite : Absher, une application pour surveiller les femmes

Application Absher
Application Absher

L’application Absher est une application pour smartphone qui permet aux citoyens et aux résidents d’Arabie saoudite d’utiliser divers services gouvernementaux. On parle ainsi des formalités administratives, gestion de comptes en banque, paiement du stationnement… Elle inclut, également, un système très controversé qui permet aux hommes de surveiller les déplacements des femmes.

L’application Absher, lancée depuis 2015 par le gouvernement saoudien, propose de nombreuses fonctionnalités telles que payer son amende de stationnement ou renouveler son permis de conduire… Seul hic, elle permet également aux hommes (des maris, pères ou frères) de pister les femmes et de limiter leurs déplacements. 

Les femmes sont toute leur vie sous la tutelle d’un homme

Alors qu’en Arabie Saoudite les femmes sont toute leur vie sous la tutelle d’un « gardien », que ce soit un père, un mari ou un homme de leur famille. Ces derniers, grâce à l’application Absher, sont aussi en mesure de leur soumettre une autorisation de sortie du territoire.

Cette autorisation peut également être révoquée en un clic. Les hommes sont alertés par SMS lorsqu’une femme ou un enfant « à leur charge » sont identifiés à un poste-frontière ou un aéroport. Pour chaque numéro de passeport, les hommes peuvent aussi limiter les autorisations de destinations.

Une politique digitalisée :

En réalité, l’application propose des « fonctions » déjà existantes, remplaçant ainsi les anciennes autorisations papier par des versions numériques. Un système donc plus rapide, avec des alertes de déplacement automatiques plus pointues. 

Suscitant une large polémique, l’application Absher est pourtant hébergée par Google et Apple, alors que l’ONG Human Rights Watch rappelle que ces plateformes « ont des règles contre les applications qui facilitent les menaces et le harcèlement ». 

LIRE AUSSI :  ADP 2022 : le candidat Alain raconte le drame qui a changé sa vie à jamais

A lire aussi : Il tue sa femme après une dispute, et durant une croisière

Yas Yakomata

Rédactrice web freelance depuis plus de 10 ans.
De nature très curieuse, je suis assez polyvalente dans les thématiques. Je possède en outre de nombreuses connaissances dans l’optimisation SEO grâce à mon expérience dans le domaine.
Contrat : yas.yakomata@salonfeminin.com