in

Il tue sa femme après une dispute, et durant une croisière

Il tue sa femme dans une croisière
Il tue sa femme dans une croisière

Il tue sa femme dans une croisière.Cet homme a reconnu qu’il était coupable d’avoir battu sa femme à mort sur un bateau de croisière. En effet, Kenneth Manzanares a plaidé coupable à l’accusation de meurtre au deuxième degré de Kristy Manzanares.

kik il tue sa femme

Ainsi, le couple marié était parti en croisière. Alors que le bateau faisait une escale dans le sud-est de l’Alaska, une dispute s’est déclenchée entre l’homme et la femme. Leur fille était d’ailleurs présente dans la cabine au moment des faits.

Une dispute vire au drame :

Selon les aveux faits dans le cadre du plaidoyer, Kenneth et Kristy se sont engagés dans une dispute verbale sur le comportement du marie. Kristy a déclaré qu’elle voulait divorcer et lui a dit de débarquer du navire à Juneau pour qu’il rentre chez eux en Utah», selon le communiqué du ministère de la Justice.

A ce moment, Kenneth aurait demandé à leur fille d’aller dans la cabine voisine, où il  y avait des proches de la famille. La petite fille Manzanares avec un autre enfant, se sont rendus sur le balcon reliant les deux cabines. Il on vu Kenneth à cheval sur Kristy, la frappant à la tête avec les poings fermés.  Les premiers secours auraient alors essayé  de réanimer  la femme, mais elle a succombé aux blessures.

Après l’ouverture d’une enquête préliminaire, les autorités ont indiqué que la cause du décès était un traumatisme contondant à la tête et au visage. Kenneth Manzanares avait été arrêté le lendemain et était détenu depuis le 26 juillet 2017.

A lire aussi : Just because I am a woman : La campagne choc d’un…

Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !


Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !

Yas Yakomata

Rédactrice web freelance depuis plus de 10 ans.
De nature très curieuse, je suis assez polyvalente dans les thématiques. Je possède en outre de nombreuses connaissances dans l’optimisation SEO grâce à mon expérience dans le domaine.
Contrat : yas.yakomata@salonfeminin.com