in

Sara de Koh-Lanta : elle se confie sur sa maladie rare

Sara de Koh Lanta, se confie sur sa maladie rare

Sara, l’ancienne candidate de Koh-Lanta revient sur ce qui l’a forcé à abandonner l’émission. En effet, l’ex candidate souffre d’une maladie très rare. Elle se confie d’ailleurs sur sa souffrance…

L’ex candidate de l’émission tant redoutée, connaît un véritable calvaire depuis bientôt un an. En effet, Sara a participé au célèbre jeu trois fois. La toute première fois était en 2012, puis 2014, et enfin en 2020. Elle avait dû abandonner l’édition de 2014 au bout de 11 jours à cause d’un problème de santé.

A la suite de cela, Sara a eu recours à plusieurs interventions chirurgicales. Après une prothèse au genou, la jeune femme a développé une maladie très rare, et dont le traitement est tout sauf simple. Cela s’appelle l’algodystrophie. La maladie se caractérise par des douleurs insupportables dans les articulations.

Sara de Koh-Lanta a failli avoir recours à une amputation

En effet, et durant un live Instagram, Sara s’est confié : « Cela touche essentiellement les articulations après un acte chirurgical ou un traumatisme. Chez moi, les symptômes sont des brûlures et des douleurs plus ou moins violentes qui n’en finissent pas. »

Lorsque l’on est atteint d’une maladie aussi lourde, ce n’est pas juste le physique qui souffre, mais le moral aussi. Le plus déprimant dans tout cela, c’est qu’il n’existe aucun traitement concret à l’heure actuelle. Sara explique ensuite :

« Jpeux à peine descendre une marche d’escalier. J’en monte une tout juste… […] Cette maladie est à l’origine de nombreuses grosses dépressions […] J’en suis la preuve. Vous n’avez plus envie de quoi que ce soit, vous laissez les jours passer… »

LIRE AUSSI :  Les carcinomes : les cancers de la peau les plus fréquents

Le désespoir de Sara avait atteint des sommets. D’ailleurs, elle confie par la suite qu’elle a même songé à une amputation. Son chirurgien a refusé sa requête, lui promettant des jours meilleurs à venir.

« J’ai demandé à mon chirurgien de me couper la jambe tellement je n’en pouvais plus. »

Notons toutefois qu’elle a eu recours à 16 interventions au total. Ce chiffre est tout aussi énorme qu’il est terrifiant pour sa santé. D’ailleurs, les autres participants ne manquent pas de témoigner de leur soutien envers la jeune femme.

« Victime d’une algodystrophie depuis, je ne souhaite à aucun sportifs cette pathologie qui peut durer jusqu’à 2 ans… » écrit-elle en légende.

Espérons maintenant que la « femme de fer » arrive à tenir le coup, en attendant d’aller un peu mieux.

Shahrazed

Rédactrice web polyvalente depuis quelques années
Tel : 0552 39 54 17
E-mail : sha.toubaline@gmail.com