Mimie Mathy était invitée ce dimanche sur le plateau de Sept à huit. D’ailleurs, durant cette interview exclusive, elle aborde pas mal de sujets. Notamment son désir de maternité, les horreurs entendues par ses parents, ainsi que sa vie sentimentale.

Il faut dire que nous connaissons tous l’actrice qui a été l’ange gardien de nos écrans. En effet, Mimie Mathy était invitée sur le plateau de Sept à huit pour décrire son parcours, et tout ce qui le constitue. Elle a surtout fait part de la réaction de ses parents lorsqu’ils ont découvert qu’elle souffrait d’achondroplasie.

D’ailleurs, elle explique :

« Comme je suis du siècle dernier, il n’y avait pas encore les échographies et il n’y avait aucun facteur dans la famille, du côté de mon papa ou de ma maman, qui pouvait laisser prévoir une telle arrivée… un peu originale ! Donc on ne s’en est pas rendu compte tout de suite. C’est ma grand-mère paternelle qui s’est aperçue de la différence. J’ai une cousine qui a quinze jours de plus que moi, et comme ma grand-mère tricotait pour ses deux premières petites filles, elle s’est rendue compte que les manches qu’elle me tricotait étaient beaucoup trop longues. »

Mimie Mathy, un parcours particulièrement douloureux

Tout au long de l’interview, l’actrice explique que ses parents ont énormément pris sur eux, et ont soutenu leur enfant. Les déclarations des médecins à l’époque les avaient particulièrement touché. Surtout que, la maladie n’est pas héréditaire. D’ailleurs, certains médecins leur ont même dit des horreurs :

LIRE AUSSI :  Kim Kardashian dit qu’elle « ne pouvait même pas aller chercher les enfants »

« elle ne grandira pas plus de soixante-dix centimètres’, ‘elle ne marchera jamais. […] »

Toutefois, c’est quelque chose qu’elle vit très bien aujourd’hui. En plus de cela, elle a rajouté qu’elle tenait énormément à avoir un enfant, mais ce n’était pas possible pour elle. D’ailleurs, son mari avait déjà quatre enfants, elle explique :

« On a essayé et puis ça n’a pas marché donc je n’allais pas à tout prix en avoir un à partir du moment où dans la corbeille du mariage, il m’avait amené 4 enfants délicieux et à gérer aussi, ce n’était pas grave. »

D’ailleurs, sa peur était simple. Elle craignait que son enfant ne souffre de la même maladie qu’elle. C’est pourquoi, elle a préféré sacrifier ce besoin. En plus de cela, les médecins lui ont dit que ses chances étaient très risquées ; 1/4 avaient-ils précisé. Elle confie : « a veut dire à 45 ans, prendre le risque d’attendre l’échographie décisive au bout de quatre mois et de se dire qu’est ce que je fais. Est-ce que je le garde, est-ce que je ne le garde pas ? Est-ce qu’il m’en voudra si je le mets au monde et qu’il est comme moi ? On ne peut pas consciemment se poser la question. Le monde est dur… J’avais pas envie que mon futur enfant puisse morfler si jamais il se trouvait dans la même situation que moi. »

Même si elle n’a jamais eu d’enfants, elle reste l’actrice préférée de beaucoup, puisque sa personnalité est très attachante. Et c’est le plus important.

Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !


Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !