in

Kim Kardashian dit qu’elle aime maintenant ses « pires » moments de mode : « Je regarde en arrière et j’en ris »

La star de la mode s’exprime sur l’évolution de son style dans une nouvelle interview avec Vogue Arabia

Lorsque Kim Kardashian West est devenue une habituée du tapis rouge pour la première fois au cours de la première saison de « Keeping Up with the Kardashians« , sa garde-robe comprenait de nombreuses robes de satin, des ceintures épaisses, des jeans bas et des colliers de déclaration.

Mais au cours de la dernière décennie, Kardashian West a retiré sa vieille garde-robe et s’est transformée en une icône de style authentique, catapultant les micro-tendances en popularité (pensez : shorts de vélo et petites lunettes de soleil), faisant la couverture de Vogue à plusieurs reprises et recevant même le premier prix CFDA Fashion Influencer en 2018.

Kim Kardashian dit qu'elle aime maintenant ses "pires" moments de mode : "Je regarde en arrière et j'en ris"
MARK SULLIVAN/WIREIMAGE; BRUCE GIFFORD/FILMMAGIC; VINCE BUCCI/GETTY; GREGG DEGUIRE/WIREIMAGE

Mais bien qu’elle se remémore certaines de ses anciennes tenues et qu’elle s’amuse, la star de la réalité de 38 ans, ne regrette pas ce qu’elle a porté.

« J’aime mes pires moments maintenant. Je regarde en arrière et j’en ris ; c’était tellement amusant. C’était qui j’étais, ce que je pouvais me permettre et ce que je savais à l’époque « , a déclaré Kardashian West à son mari Kanye West lors d’une entrevue pour Vogue Arabia.

Kim Kardashian dit qu'elle aime maintenant ses "pires" moments de mode : "Je regarde en arrière et j'en ris"
GARY GERSHOFF/WIREIMAGE

Kardashian West attribue à West le mérite de lui avoir sauvé la vie, expliquant que BK (before Kanye) les « sept premières années du tournage de KUWTK » étaient un territoire dangereux. Mais bien qu’elle soit reconnaissante qu’il ait rénové son placard en 2012, à l’époque, elle se méfiait de la purge de la majorité de sa garde-robe.

LIRE AUSSI :  Rihanna : son nouvel album sortira en décembre

« Je ne comprenais pas à l’époque pourquoi tu voulais te débarrasser de presque tout ce que je possédais, mais j’ai fait semblant de le faire », a-t-elle dit à West dans leur entrevue pour Vogue Arabia.

https://www.instagram.com/p/BjoEkMZgYvu/?utm_source=ig_embed

« Tu me montrais tous ces différents créateurs dont je n’avais jamais entendu parler avant. Maintenant, je comprends tout à fait. Maintenant, je suis très confiante dans ce que je porte. Tu as été mon meilleur styliste. »

Kardashian West a également remercié la créatrice Zac Posen pour avoir pris le risque de l’emmener aux CFDA Fashion Awards en 2010.

« Il a été le premier créateur avec une maison de couture à croire en moi quand personne ne le faisait« , dit-elle. Il m’a invité aux prix du CFDA et je me souviens qu’il m’a dit :  » Kim, je vois cela en toi, tu peux me faire confiance ? il voulait que je porte un maquillage minimal. J’étais si mal à l’aise et, bien sûr, je me suis pointé avec un visage plein. »

La soirée s’est avérée mémorable pour la star. « Cette nuit-là, [Posen] m’a présenté Karl Lagerfeld et je me suis assise à côté de Rachel Roy, » dit Kardashian West. « Je me souviens d’avoir été si nerveuse et intimidée parce que je ne connaissais personne.

Rachel était si gentille, elle m’a dit qui était qui et m’a présenté à tant de gens. Il y a tellement d’autres personnes que je pourrais nommer ! »

Huit ans plus tard, la boucle était bouclée lorsque Kardashian West a été honorée lors de la même cérémonie par le Conseil des créateurs de mode d’Amérique avec l’obtention du prix « Influencer Award ». Dans son discours de remerciements, elle a parlé de ceux qui ont douté de son rêve de se faire un nom dans la mode.

LIRE AUSSI :  Voici 3 façons pour apprendre le twerk

« C’était il y a peut-être sept ans, quand j’ai rencontré une attachée de presse et qu’elle m’a demandé quels étaient mes objectifs, quels étaient mes rêves, et quand je lui ai dit que je voulais simplement faire la une d’un magazine de mode et qu’elle m’a répondu « ayons des objectifs réalistes, car cela ne se fera jamais« .

Elle a continué : « Je lui ai donc bien sûr envoyé ma couverture de Vogue quand elle est sortie – une copie dédicacée. Donc, c’est vraiment un grand plaisir pour moi d’être ici pour recevoir un prix de mode, alors que c’est quelque chose que j’ai toujours aimé.« 

Charlotte PONT

Designer graphique et Rédactrice web
Contact : charlotte.piquiot@salonfeminin.fr