France. A Toulouse, 5 hommes dont un mineur ont été placés en examen pour « proxénétisme aggravé ». Ils auraient obligé une jeune femme de 22 ans à se prostituer quotidiennement.

Tout a commencé lorsque le père de la jeune femme a décidé de l’envoyer loin de chez elle dans le Gers afin de retrouver une vie paisible. Il souhaitait l’éloigner de ses « mauvaises fréquentations » qui l’avaient conduite à sombrer dans la drogue. Malheureusement, cela a vite tourné au cauchemar.

Selon La Dépêche, c’est à Auch qu’elle a rencontré un homme originaire du Mirail. Ce dernier l’a alors invitée « à venir à Toulouse pour travailler ». Arrivée sur place, elle a été « confiée » à trois individus qui devaient payer leurs dettes en la faisant « travailler ». Ce fameux « travail » consistait en réalité à ce qu’elle vende son corps à des clients trouvés via internet.

Victime malgré elle…

La jeune femme de 22 ans s’est retrouvée un temps contrainte de se prostituer dans des appartements. Ses proxénètes ont ensuite rencontré un adolescent, âgé de 15 ans, bénéficiant de chambres d’hôtels fournies gratuitement par la collectivité. Il n’a alors pas hésité à les proposer aux malfaiteurs afin qu’ils hébergent leur entreprise. Le mineur assurait également la « sécurité » de la jeune femme quand elle était amenée à proposer ses services à l’extérieur.

Au mois d’octobre, la jeune femme a rencontré un client qui l’a aidée à s’échapper. C’est après un dépôt de plainte que les enquêteurs du service régional de police judiciaire (SRPJ) ont pris en charge le dossier. Selon les éléments de l’enquête, la jeune femme était forcée d’enchaîner 4 à 6 passes au quotidien. Elle ne recevait pas d’argent mais seulement des coups de ses bourreaux.

LIRE AUSSI :  Top 20 des photos historiques qui vous laisseront sans voix

détention provisoire pour proxénétisme aggravé

Les autorités ont ensuite identifié les suspects dont l’un se trouvait déjà en prison. Ce sont 5 hommes qui ont été mis en examen pour « proxénétisme aggravé« . Quatre des suspects sont actuellement en détention provisoire en attendant leur procès. Le cinquième, mineur, a été placé en centre éducatif fermé.

A lire aussi : Il tue sa femme après une dispute, et durant une croisière

Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !


Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !