in

Flavie Flament se mobilise contre le consentement à 13 ans

flavie-flament

Présente sur le plateau de l’émission « Quotidien », l’animatrice est revenue sur la loi qui fixe l’âge de consentement sexuel à 13 ans, exprimant son désaccord avec la loi. C’est dans un témoignage jugé très émouvant que Flavie Flament a exprimé son opinion, elle qui a toujours défendu les victimes de viol.

Cette loi, faut-il le rappeler, a été adoptée par le sénat. La belle animatrice a exprimé son opinion en s’appuyant sur sa triste expérience au même âge. « J’ai été violée à l’âge de 13 ans par David Hamilton. Aurai-je pu être consentante ?« , dit-elle après avoir partagé sa photo à l’âge de 13 ans. Flavie Flament milite pour que l’âge de consentement soit de pas moins de 15 ans. « Pour consentir, il faut être à égalité » souligne t-elle dans la même émission.

Elle a toujours défendu les victimes de viol

L’animatrice, qui est elle-même victime de viol, a donné beaucoup de son temps et de sa personne pour défendre les victimes. Elle est également l’auteure de l’ouvrage « le consentement » qui raconte le viol qu’elle a subi dans son enfance. Le livre a inspiré un film sous le même titre.

Flavie Flament s’exprime régulièrement sur le viol, également ceux subis par les mineurs. Elle raconte ainsi qu’elle a longtemps souffert d’amnésie traumatique. Selon elle, son cerveau l’a protégée de ce traumatisme.

À l’instar de Flavie Flament, beaucoup de personnalité du showbiz français militent pour cette cause. La réduction de l’âge de consentement a choqué, ou du moins surpris une grande partie des français qui ont exprimé leur incompréhension sur les réseaux sociaux.

LIRE AUSSI :  François Asselineau accusé d'agressions sexuelles

Le message d’Andréa Giscond aux victimes de viol

présente avec Flavie flament sur le plateau, la réalisatrice des « chatouilles » a tenu à saluer le courage de toutes les victimes du viol pour qui, le fait d’avoir survécu à cette épreuve est déjà un exploit, selon elle. Andréa Giscond qui est également victime de viol dans son enfance, a exprimé son accord avec Flavie Flament sur le fait que les victimes de viol peuvent aller mieux.  » Bravo d’avoir survécu !« , dit la réalisatrice.

Allongement du délai de prescription, l’autre cause de Flavie Flament

L’ex épouse de Benjamin Castaldi milite également pour le prolongement du délai de prescription des crimes de viol, également sur mineurs. Fixé à 10 ans en France pour les victimes ayant atteint la majorité., ce délai est considéré comme trop court pour beaucoup de personnes. Plusieurs des pays voisins ont fixé le délai de prescription à 20 ans ou plus.

Amandine Charle

Rédactrice web indépendante et contributrice pour la magazine Salon féminin
Contact : amandine.charles@salonfeminin.fr