Après le régime hyperprotéiné et le jeune intermittent, la tendance est au régime cosmonaute. Avant toute chose, il faut retenir ceci, le régime cosmonaute ne doit pas être suivi plus de 14 jours, et avec avis médical. C’est bon ? On peut poursuivre?

1.À qui doit-on ce régime ?

À un colonel de la NASA qui l’a mis en place, à la fin des années 60, pour aider les cosmonautes à perdre du poids très rapidement avant d’effectuer une mission dans l’espace.

C’est un régime hypocalorique donc très faible en calories mais qui vous apporte tout de même des apports nutritifs essentiels. Il permettrait de perdre jusqu’à 10 kilos en deux semaines. Évidemment c’est un régime drastique qu’on peut toutefois enrichir avec des compléments alimentaires en vitamines et minéraux.

2.Les principes de base du régime Cosmonaute !

-Il faut boire de l’eau, beaucoup d’eau (au moins 2 litres par jour) ; ou du thé, de l’infusion ou du café.

– Ce régime interdit la consommation d’huile, de beurre, de margarine, et de sucre (sauf édulcorants artificiels).

– Faire du sport quotidiennement, à raison de 30 minutes minimum. Une bonne marche suffit aussi.

3.Exemple de menu du régime cosmonaute

– Petit déjeuner : lait écrémé en poudre délayé dans de l’eau avec café ou thé.
– Déjeuner : 2 œufs + salade verte avec assaisonnement léger genre citron, moutarde ou vinaigre.
– Diner : viande maigre grillée + salade verte avec assaisonnement léger.

4.Avantages et inconvénients du régime cosmonaute

Les avantages du régime cosmonaute

Très efficace en terme de perte de poids, ce régime destiné principalement aux astronautes, promet une perte de poids qui peut aller jusqu’à 3 kilos en 3 jours. Autre avantage, sa durée relativement courte (14 jours maximum) plaide en sa faveur, le rendant supportable malgré son faible apport en calories.

LIRE AUSSI :  Comment Céline Dion a-t-elle perdu autant de poids?

Les inconvénients du régime cosmonaute

Par son faible apport en calories, le régime cosmonaute est difficile à supporter. Face au bouleversement des habitudes alimentaires qu’il induit, ce régime peut entraîner de graves carences alimentaires, un état de fatigue important… La perte de poids n’est pas toujours à la hauteur des promesses. 

Du fait de l’apport calorique très réduit, les protéines vont être utilisées comme carburant à l’organisme, ce qui peut entraîner une fonte musculaire et une réduction du métabolisme de base et donc du besoin énergétique. Face aux nombreuses carences qu’il entraîne, il est recommandé de recourir à des compléments alimentaires.

Enfin, cette alimentation restrictive peut déclencher ou aggraver des  troubles du comportement alimentaire (compulsions, boulimies). IL expose à des carences et des fringales….

A lire aussi : Tout savoir sur le cholestérol

Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !


Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !