in

Aryna Sabalenka: Je ne suis pas la future Maria Sharapova

Dans une interview accordée à Tennishead, Aryna Sabalenka a expliqué qu’elle souhaitait rester seule et éviter les comparaisons. Sabalenka a déclaré : « Quand j’avais peut-être 12 ans, un ami de mon père est venu me voir et a dit :« Oh, vous êtes un futur Sharapova ».

Aryna-Sabalenka-Je-ne-suis-pas-la-future-Maria-Sharapova

J’étais tellement en colère. J’ai dit : « Je suis une future Sabalenka, pas une future Sharapova. » Lors de l’incident de sa constance de l’année dernière, demandant à un garçon de la balle pour plus d’eau à Beijing, Sabalenka a admis : « J’ai complètement perdu la tête ».

Sur Twitter, j’ai vu beaucoup d’ennemis. Ils ont écrit beaucoup de choses vraiment pas belles, surtout dans mon compte. J’ai été très déçu parce qu’ils ne comprennent pas vraiment que vous pouvez perdre la tête sur le terrain et que vous n’êtes pas vraiment si mauvais.

C’est comme si vous le perdiez et que vous êtes vraiment désolé pour le gars, mais vous n’avez pas le temps de vous excuser, vous êtes juste concentré sur votre jeu. Après le match, vous pouvez dire pardon, mais parfois vous ne vous en souvenez même pas.

Ou c’est comme lorsque vous jetez votre raquette ou que vous regardez votre entraîneur comme si vous vouliez le tuer. C’est une grande partie du jeu que vous pouvez améliorer. Nous avons travaillé sur la mentalité en présaison et j’espère que je ferai mieux cette année ».

Sabalenka

A propos de sa coopération avec son entraîneur Dmitry Tursunov, Aryna Sabalenka a conclu : « Dmitry essaie de m’expliquer ce que je dois faire – c’est plus une question de tactique« , a déclaré Sabalenka. « Quand il a joué, il était pareil que moi. Il avait le même style de jeu et le même esprit, alors je pense qu’il me comprend à 100%, à ce que je pense du terrain, à ce qui se passe autour de moi. Il m’a aidé à 100%. C’est parce que j’ai commencé à travailler avec lui. Les résultats ont commencé à arriver alors ».

LIRE AUSSI :  Naomi Osaka remporte le titre du Grand Chelem pour la quatrième fois !

Site par défaut

Rédactrice web depuis plus de 7 ans
Rigoureuse et passionnée par l'écriture
Contact : marie.pernez@salonfeminin.fr