in

SpaceX : le prototype de la future fusée Starship s’écrase

SpaceX tente une nouvelle fois le lancement d'un prototype pour la future fusée Starship, sans succès.

Pas plus tard qu’hier soir, SpaceX a tenté une nouvelle fois un vol d’essai de prototype SN9. Tout comme le modèle précédent SN8, ce fut un échec.

Starship SN9 High Altitude Flight Test 11 54 screenshot 800x450 1 SpaceX

En effet, ce mardi 2 Février, SpaceX a tenté une nouvelle fois le lancement du prototype de la fusée Starship. Il était 21h lors du lancement. La base de lancement a diffusé l’évènement en direct, accessible depuis leur site.

Leur but premier est de mettre au point un prototype capable de faire un aller retour jusqu’à l’espace. Pour ce faire, il est primordial de créer un engin capable de décoller et de se lancer à la verticale. Mais plus important encore, un engin capable d’atterrir aussi à la verticale.

C’est sur ce point que le prototype SN9 était un échec.

SpaceX : un projet pour Mars

Pour commencer, le début du vol était un succès. Les essais pour le prototype SN9 se sont déroulés dans une zone déserte du Texas. La zone a été louée en vue des expérimentations pour la future fusée, qui selon les spécialistes de SpaceX, est destinée pour Mars. Si les spécialistes ont insisté pour le choix d’une zone aussi déserte, c’est pour éviter les dégâts en cas d’accidents.

Le prototype a décollé vers les coups de 14h, atteignant une altitude de 10 kilomètres. A partir de là, les moteurs ont progressivement coupé et l’engin a perdu de son élan en tentant de retrouver un alignement horizontal. C’est en tentant de redresser sa trajectoire que l’engin s’est écrasé au sol.

Un des spécialistes qui était chargé de l’expérience a déclaré : « Nous avons encore eu un excellent vol […] Nous devons juste travailler un peu sur l’atterrissage. »

Ces essais ont pour but de créer la fusée Starship. Un vaisseau muni d’un étage, et qui pourra aller et revenir jusqu’à Mars. L’engin sera équipé d’une trentaine de moteurs, au lieu de neuf. Le vaisseau fera 120 mètres de haut et peut porter jusqu’à 100 tonnes en orbite autour de la terre.

Pour le multimilliardaire à la tête de SpaceX, Elon Musk, des voyages vers Mars pourront être possible à l’avenir, à commencer par la Lune d’ici 2024.

Pour finir, un voyage vers la Lune est prévu en 2023 pour milliardaire japonais Yusaku Maezawa. Le prix est naturellement resté confidentiel.

Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !


Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !

Shahrazed

Rédactrice web polyvalente depuis quelques années
E-mail : sha.toubaline@gmail.com