Les virus on beaucoup inspiré les réalisateurs au point d’en faire plusieurs films. Nous connaissions tous le scénario du virus qui fuite aux scientifiques et qui fait des ravages dans le monde… Et il se trouve qu’il s’est passé un peu la même chose avec le Covid-19. Attention, nous ne disons tout de même pas qu’il a été fabriqué en labo !

Voici sans plus tarder la sélection de films de virus et de contagion qui vous feront certainement vaincre votre anxiété du coronavirus.

1.Mauvais sang (1986) de Leos Carax

Le virus qui frappe ici Paris au mitan des années 1980 tue ceux qui font l’amour sans s’aimer. Derrière cette idée aussi belle que curieusement réac, une allusion au sida (nous sommes alors en 1986 et l’épidémie est dans toutes les têtes). Mauvais sang suit l’itinéraire d’Alex (Denis Lavant), jeune prestidigitateur engagé par deux truands (Michel Piccoli et Hans Meyer), afin de voler dans un laboratoire un vaccin à la STBO, cette nouvelle maladie donc, qui affecte les couples qui font l’amour sans l’amour. Alex tombe amoureux de la maîtresse de l’un des truands (Juliette Binoche), et tout s’accélère. Jusqu’à une fin funeste, mais immensément belle, qui clôt l’un des plus grands films au monde.

2.Contagion (2011) de Steven Soderbergh

Comme le covid-19, le virus de Contagion vient de Chine, et on suit sa propagation dans le monde à travers le personnage de Gwyneth Paltrow, qui incube la maladie à Honk-Kong, avant de s’envoler pour les Etats-Unis, contaminant d’autres personnes dans son sillage. On suivra les itinéraires croisés de Matt Damon, en victime immunisée, Judd Law, en blogueur complotiste, persuadé que la pandémie est une vaste conspiration gouvernementale, et de Marion Cotillard, chercheuse partie en Chine à la recherche du patient zéro. Solidement mis en scène, Contagion interroge habilement notre société ultra-mondialisée à travers le prisme de la maladie. A savoir que le film connaît un regain de popularité depuis le début de l’épidémie de coronavirus, en témoignent les chiffres de iTunes, où Contagion figure dans le top des films les plus populaires.

LIRE AUSSI :  Coronavirus : Le directeur d'un hôpital de Wuhan, épicentre de l’épidémie, succombe à la maladie.

3.Virus (1980) de Kinji Fukasaku

Fukasaku a aussi exploré le film de contagion avec le bien nommé Virus, collaboration internationale sortie en 1980. Virus est un film post-apocalyptique de 1980 réalisé par Kinji Fukasaku et dont la distribution internationale comprend Masao Kusakari, George Kennedy, Robert Vaughn, Chuck Connors, Olivia Hussey, Edward James Olmos, Ken Ogata, Sonny Chiba et Glenn Ford. Malgré un budget colossal pour l’époque (plus de 30 millions de dollars), il essuya un échec. Pourtant le film, qui suit à la lettre les codes du genre, propose son lot de séquences virtuoses. Scindé en deux parties, il donne d’abord à voir la propagation anxiogène d’un mystérieux virus qui plonge le monde dans le chaos, avant de basculer dans le survival.

4.Rage (1977) de David Cronenberg

Après un accident de moto, Laure est confiée au Dr Keloïd, spécialiste des greffes. Après avoir été opérée, elle découvre une plaie à l’aisselle d’où sort une fléchette qu’elle peut lancer sur ses ennemis pour se nourrir de leur sang. Quatrième film de Cronenberg, Rage condense déjà toutes les obsessions du cinéaste. Quoi qu’il en soit Rage s’inscrit dans le premier mouvement, très Z et prodigieusement malsain, de la filmographie de Cronenberg.

5.Phénomènes (2008) de M. Night Shyamalan

dans ce films de virus, un phénomène inconnu frappe sans discernement. Il n’y a aucun signe avant-coureur. En quelques minutes, des dizaines, des centaines de gens meurent dans des circonstances étranges, terrifiantes, totalement incompréhensibles. Ce Phénomènes propose quelques séquences ébouriffantes, et profondément dérangeantes, dans lesquelles l’espèce humaine se transforme en automates insensibles, ayant pour seul objectif de mettre fin à leurs jours.

LIRE AUSSI :  Coronavirus : tous les mariages sont reportés

6.Deranged (2012) de Park Jeong-woo

Deranged repose sur un virus qui contamine la population de Séoul. Il se loge dans l’intestin des victimes pour les affamer et les assoiffer. Les contaminés, dangereusement déshydratés, sont contraints de se jeter dans la rivière ou n’importe quelle source d’eau pour espérer survivre. S’ensuit une véritable épidémie de noyades, où des centaines de personnes se jettent délibérément dans la rivière, pour ne jamais en ressortir.

7.L’ Armée des 12 singes (1995) de Terry Gilliam

L’année 2035 n’est pas gaie. L’humanité a presque entièrement disparu, décimée par un mystérieux virus. Pour tenter de trouver un remède, des scientifiques utilisent des prisonniers et les envoient dans le passé recueillir des informations sur la forme non-mutée du virus. L’un d’eux, James Cole, est expédié directement en 1996, année du cataclysme, afin de comprendre la pandémie avant qu’elle n’advienne.

8.Cabin Fever (2002) d’Eli Roth

Enfin l’un des derniers films de virus est : Cabin Fever. Pour fêter la fin de leurs études, cinq amis prennent quelques jours de vacances dans un chalet. Mais un mal étrange va transformer leur séjour en cauchemar. Ici, le tueur à l’arme blanche qui les traquerait dans un slasher ordinaire, est remplacé par un mystérieux virus, refilé par un ermite, qui contamine les jeunes gens un à un en leur dévorant la chair.

Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !


Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !