in

20 photos incroyables de la beauté des personnes atteintes de vitiligo

vitiligo

Elisabeth Van Aalderen est une artiste photographe. Elle a obtenu un diplôme de l’Ecole Supérieure des beaux-arts d’Utrecht avant de postuler à l’école de photographie d’Amsterdam. Depuis, elle travaille comme photographe dans le monde de la mode avec des personnes atteintes de vitiligo.

#1

Cependant, à l’âge de 25 ans, Elisabeth Van Aaderen a vu sa vie changée à cause d’une maladie. En effet, cet artiste photographe a été atteint de vitiligo.

#2

Tâches de vitiligo

Le vitiligo, aussi appelé leucodermie ou achromie, est une maladie chronique de l’épiderme. Elle se caractérise par des taches blanches (dépigmentation) sur la peau, de dimension, d’aspect et de localisation variables, qui tendent à s’agrandir.

#3

«  J’ai commencé à avoir de minuscules taches sur la main gauche » a déclaré Elisabeth «  Après quelques semaines les petites taches s’agrandissaient. Aujourd’hui environ 60% de ma peau est couverte de taches de vitiligo ».

#4

#5

«  Quand on m’a diagnostiqué la maladie, j’ai immédiatement entamé des thérapies et traitements. Je mettais des crèmes, des lotions éclaircissantes, j’avais un régime sans gluten, et je suivais aussi un régime végétarien. Je ne devais pas m’exposer au soleil, et je faisais du yoga aussi » a raconté Elisabeth.

#6

Dans son combat contre le vitiligo. La photographe a tout essayé. « Mais rien ne fonctionnait vraiment. Finalement j’ai fini par abandonner tous ces traitements et ce mode de vie difficile. Je voulais vivre librement et simplement. J’ai accepté ma maladie et j’ai décidé de vivre avec ».

#7

#8

« Avec le temps, je me suis rendu compte que cette maladie est en réalité une bénédiction. Les personnes atteintes deviennent tellement belles ! le corps est sublimé par ces taches tantôt foncées, tantôt claires. Des taches sans la moindre forme, ni sens, mais qui font du corps humain, une merveilleuse œuvre d’art » a-t-elle raconté.

LIRE AUSSI :  Comment détourner son Blush?

#9

« C’est ainsi que je me suis intéressé aux personnes atteintes de vitiligo, et que j’ai décidé de les immortaliser avec mon objectif ».  Elisabeth a déclaré «  Je me sens tellement incroyablement honorée de photographier ces personnes, et je suis éblouie devant cette beauté »a-t-elle confié.

#10

«  Shades of Pale ».

 «  Il y a  quelques années une fille est venue me voir. Elle m’a dit, j’adore ta peau, c’est comme ton propre tatouage. Personne n’aura le même. Tu devrais être fiere de cela ». Cette discussion a inspiré Elisabeth Van Aedere qui a décidé par la suite de lancer une expo dédiée aux personnes atteintes de vitiligo.

#11

« La photo est une merveilleuse manière de rendre cette maladie connue et de la banaliser aux yeux du monde. » L’exposition a été intitulé «  Shades of Pale » (nuances pâles.Ndlr) . « Il y a environ 60 millions de personnes dans le monde qui souffrent de vitiligo, mais il reste beaucoup de personnes qui ne savent pas ce que c’est cette maladie » a expliqué Elisabeth.

#12

« Je veux raconter l’histoire de ces femmes fortes et célébrer leur beauté, qui dans ce cas les distingue des autres personnes ». « Je veux représenter les femmes, et leur donner la chance de s’exprimer à travers les photos. Les gens devraient regarder le vitiligo d’une manière différente. La beauté c’est la différence, ce n’est pas des normes bien précises. La beauté peut être ce que vous voulez qu’elle soit ».

#14

 « J’ai photographié des femmes du monde entier », a déclaré Elisabeth. « Leurs âges varient de 20 à 50 ans. Pour elles, cette expérience n’était pas seulement un moyen de s’exprimer de manière créative. Elle a également été incroyablement thérapeutique. Environ 90% d’entre elles n’avaient jamais posé devant un appareil photo. Elles sont vraiment sorties de leur zone de confort ».

LIRE AUSSI :  Des internautes ont publié d’incroyables photos de leurs grands-parents

#15

« Pour beaucoup de femmes que j’ai photographiées, c’était un processus de guérison et d’acceptation. C’est merveilleux qu’il y ait une si grande communauté sur les réseaux sociaux qui m’ont permis de me connecter avec toutes ces belles personnes. Ce fut un voyage si positif, pour moi et pour ceux que j’ai photographiés ».

#16

#17

#18

« Je suis très contente d’avoir eu  collaboré avec toutes ces personnes. J’ai eu le privilège de travailler avec toutes ces femmes. Je suis très honorée qu’elle se soit rendue à Amsterdam pour participer à ce projet. Sans elles mon projet n’aurait pas pu voir le jour ».

#19

#20

A lire aussi : 10 Astuces naturelles pour réduire les rides et les poches sous…

Yas Yakomata

Rédactrice web freelance depuis plus de 10 ans.
De nature très curieuse, je suis assez polyvalente dans les thématiques. Je possède en outre de nombreuses connaissances dans l’optimisation SEO grâce à mon expérience dans le domaine.
Contrat : yas.yakomata@salonfeminin.com